La gueule de Goebbels

La gueule de Goebbels, la fameuse radio du peuple allemand

La gueule de Goebbels est le surnom d’un poste de radio ou plutôt à une TSF fabriquée par plusieurs firmes différentes dont Schnaub.

Le DKE 1938, « Deutscher Kleinempfänger » est d’un aspect et d’un fonctionnement assez simple.Sa carcasse est réalisée en bakélite ( premier plastique fait de polymères synthétiques breveté en 1909). De couleur marron tacheté, sa façade ainsi qu’un certain nombre de pièces internes arborent le Reichsalder, l’aigle symbole du Reich

Le spadassin d’Hitler: Joseph Goebbels soutient à de nombreuses reprises que l’éducation d’un peuple se fait par une formation massive qui sera pensée pour des millions de cerveaux simultanément. Pour parvenir à cette fin, il lance dès son arrivée au ministère de la propagande, la construction et la diffusion massive de son fameux poste de TSF  Volksempfänger ( la radio du peuple). Auparavant, il fallait réunir les masses dans les débits de bière ou sous les chapiteaux de cirques ou encore sur des places publiques pour les endoctriner. Grâce à ce récepteur, la voix des dirigeants parvient dans chaque foyer allemand.

La gueule de Goebbels

Cliquez pour agrandir

      en savoir plus  en savoir plus 

Il s’agit bien là  d’une pièce de choix pour un collectionneur de militaria ou de TSF assez difficile à dénicher de nos jours malgré sa production massive à l’époque.

Radio-Paris ment, Radio-Paris ment, Radio-Paris est allemand…

En juillet 1940 les services de propagande allemands en prennent le contrôle de la station Radio-Paris et la dotent de moyens financiers importants. Ses studios se trouvent au 116-118, avenue des Champs-Élysées, son annexe, l’Information permanente, est au 114. Durant l’occupation vont se succéder devant les micros de Radio-Paris des chanteurs populaires comme Tino Rossi ou Maurice Chevalier, et le réputé Grand Orchestre de la station donne de nombreux concerts.

De l’autre côté de la Manche, l’humoriste Pierre Dac, speaker de l’émission Les Français parlent aux Français à Radio-Londres, brocarde la station et popularise le slogan de Jean Oberlé : Radio-Paris ment, Radio-Paris, ment… Radio-Paris est allemand (sur l’air de la Cucaracha). Ecoutez-le ici

Dans cet article de Vincent Hervé, mon père vous explique ce qu’était la radio sous l’occupation allemande

La gueule de Goebbels

cliquez pour agrandir

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.