Lot de 2 charges explosives 1kg W et HW Perdit Sprengpatrone

Ce lot de 2 charges explosives 1kg W et HW Perdit Sprengpatrone est constitué de reproductions 100% factices de qualité musée

Lot de 2 charges explosives 1kg W et HW Perdit Sprengpatrone

ATTENTION ! Un seul lot disponible

Le Perdit Sprengpatrone  n’est pas un objet que vous achetez, c’est un morceau d’histoire, une réalisation artisanale de qualité dont vous allez être fier, que vous allez garder longtemps et que vous transmettrez !

Description:

Reproductions fidèles de charges explosives allemandes de la Premère Guerre Mondiale
Tous les marquages réglementaires sont bien présents sur l’ensemble de ces reproductions
Matériaux: Carton, Papier (non paraffiné comme à l’origine)
 
—————————–
 
==I>  39,99 € au lieu de 55,74
 
Lot de 2 charges explosives 1kg W et HW Perdit Sprengpatrone

Les Allemands disposent de « bataillons de forteresse », au début du conflit. Ils devraient, entre autres, prendre en charge les travaux de sape et minage mais ne sont pas spécialisés dans ce domaine. Il n’existe pas non plus de doctrine officielle. Le premier manuel consacré à la guerre des mines ne sera diffusé qu’en 1916.

Au début des hostilités, chaque corps d’armée dispose d’un bataillon du Génie, de trois compagnies à 250 hommes. Quand les travaux souterrains s’avèrent nécessaires, les spécialistes (mineurs, charpentiers, etc.) sont recherchés au sein des unités. Ces compagnies seront fréquemment dédoublées pour faire apparître de nouvelles unités. Ainsi, le 16e bataillon donnera naissance tout au long du conflit, à 59 unités du Génie différentes.

En 1915, les deux premières compagnies de sapeurs-mineurs sont organisées, et par l’armée bavaroise. Dès 1916, 6 autres compagnies bavaroises sont organisées, pendant que 28 autres voient le jour dans le reste de l’armée allemande. Puis en , il y a 46 compagnies de mineurs constituées.

Au début du conflit, l’explosif le plus utilisé est la poudre noire. Rapidement, seront utilisés des explosifs produits par l’industrie chimique. C’est ainsi que les Anglais utiliseront de préférence l’ammonal quant aux Français, il utiliseront plutôt la cheddite ou la mélinite. Les Allemands utiliseront entre autres, la Westfalit, Perdit Sprengpatrone, Glückhauf…Le cube de la distance en mètres du fourneau à la surface du sol, multiplié par un coefficient lié à la nature du sous-sol, donne le nombre de kilos d’explosif à utiliser).

 
 

 Regardez mes autres articles en vente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.